• Pierre-Jean Heissat

Les raisons qui m'ont amenées à créer Qresqo

Mis à jour : 19 nov. 2020

Qresqo est apparu dans mon esprit il y a plusieurs années. Revenant d'une année riche en apprentissage (et en houblon) à Londres dans une agence de notation, j'ai rejoint un cabinet de conseil parisien spécialisé dans le secteur des services financiers. Rattaché à un expert en Assurance et Protection Sociale, j'ai mis le pied dans un univers où l'actif sous-jacent n'est autre que l'humain. Quelle passion !


Plusieurs années plus tard où chaque journée à rallonge semblait être une vie entière tant l'intensité de notre travail et de nos vies étaient grandes, j'ai su que je devrai un jour moi aussi franchir le pas. Que ce soit clair, je ne regrette pas une seconde mes premières années de travail aux côtés d'associés et de collègues aussi uniques que fascinants mais à long terme, je savais que je ne trouverai mon compte ni dans la tournure que prenait notre métier ni dans le fonctionnement que l'on prônait. En effet, il y avait deux antagonismes que je ressentais et sur lesquels j'ai eu l'occasion d'échanger avec plusieurs collègues :


Comment réconcilier mon désir de faire carrière dans un environnement ultra-concurrentiel et corporatiste et celui de conserver et construire ma vie personnelle ?


Comment faire converger l'approche du conseil avec mes aspirations

personnelles de respect des enjeux sociétaux et environnementaux ?


A la suite d'un enchainement d'événements, j'ai décidé de me lancer le 4 septembre 2019. Fier et plein d'espoirs, comme bon nombre de primo-entrepreneurs je le suppose, je suis parti d'une feuille blanche que je continue de noircir chaque jour avec l'aide d'autres personnes maintenant ! On ne peut pas dire que les choses se soient passées comme je les avais imaginées mais je suppose que c'est cela aussi l'entrepreneuriat !


"Bon c'est sympa ta vie, c'est intéressant, mais tu ne veux pas parler de Qresqo plutôt ?"

Si je devais résumer l'esprit que l'on souhaite donner au cabinet, c'est que Qresqo soit un havre de paix et de partage pour consultants. Pourquoi ? Parce qu'un consultant heureux dans sa vie privée et sa vie professionnelle est un consultant qui reste et un consultant qui reste est un consultant qui gagne en compétences et peut servir au mieux nos clients.


Le saviez-vous ? Le taux de rotation moyen dans les cabinets de conseil se situe entre 25% et 30% et peut atteindre 40% dans les cabinets les moins volontaristes sur ce sujet.


Comment assurer une continuité du savoir et une qualité des prestations dans ces conditions ? Je vous le donne en mille : c'est impossible. Au-delà même des pertes de savoir délétères dans une industrie où la seule valorisation de l'entreprise dépend des humains qui la composent, c'est tout bonnement épuisant pour ceux qui restent, particulièrement lorsque l'on doit gérer des équipes.


J'ai donc décidé de changer la donne en travaillant sur un élément qui paraît innovant pour beaucoup de mes confrères : prendre soin de mes consultants. Et entre nous, ce n'est pas si compliqué que cela (je vous en parlerai un autre jour). Cela m'a amené à poser les premières briques, d'abord seul, puis ensuite avec le concours de Charles, premier consultant qui m'a rejoint et a depuis signé son CDI en août 2020 pour notre plus grand bonheur mutuel.


En somme, nous ne cherchons ni à révolutionner ni à critiquer notre secteur. Nous sommes en effet intimement convaincus que les consultants sont essentiels à l'élaboration d'un monde meilleur, lorsque ceux-ci sont employés à bon escient. C'est pourquoi je ne suis pas reparti exactement d'une feuille blanche mais je me suis basé sur mes expériences précédentes pour en conserver l'essentiel :


Ce que j'ai gardé :

  • Un goût certain pour les présentations esthétiques et pointues : on ne se refait pas...

  • Une envie irrémédiable de travailler la nuit et d'aller au karaoké le lundi soir (même si deux enfants plus tard, le réveil est un peu plus difficile qu'il y a 5 ans)

  • Une joie d'être au service de mes clients et de partager leurs succès et leurs échecs

  • 20 Go de documentations, études, visuels, articles de loi caduques, bases de données sur l'assurance chien/chat... parce qu'on ne sait jamais, ça peut toujours servir

  • Un désir d'apprendre encore et encore pour développer de nouvelles offres

Ce que j'ai laissé derrière moi :

  • Les missions sur des sujets que nous ne maîtrisons pas

  • Une assurance à toute épreuve d'avoir raison

  • Des coéquipiers talentueux que j'espère bien recruter un jour

  • Une relation de domination envers nos clients

  • Des taux de facturation irréalistes et pénalisants pour l'image de notre secteur

"Et aujourd'hui alors ?"


Aujourd'hui, malgré le contexte, nous continuons de croître parce que nos clients nous font confiance et aiment notre état d'esprit et espérons accueillir de nouvelles personnes qui souhaiteraient nous rejoindre sur le long-terme.


Le plus important de tout c'est que nous venons d'ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire en devenant Entreprise à mission mais ça, je vous le raconterai la prochaine fois...


Pour toute question, pour des conseils, pour me dire que j'ai tort, n'hésitez pas, contactez moi !


©2021 by Qresqo

Qresqo, SASU au capital social de 100 euros, immatriculé au RCS de Paris sous le numéro 853 678 407, domiciliée au 19, rue de Naples 75008 Paris

Directeur de la publication : Pierre-Jean Heissat Site édité à partir de la plateforme Wix Mail de contact : information@qresqo.fr