• Charles Bourrat

Notre parcours, de la raison d'être à l’entreprise à mission


Nous vous le présentions dans l'un de nos précédents articles, nous avons défini une raison d’être, celle de « Promouvoir le travail comme facteur de développement humain », vaste programme dont nous avons déjà parlé.


Notre ambition n’était pas de nous arrêter là, nous souhaitions devenir entreprise à mission et rejoindre les entreprises qui se pensent autrement pour participer à la formation du monde de demain et favoriser l’émergence de nouveaux modes de fonctionnement.


Dans cet article nous tenterons de vous éclairer au mieux sur ce qu’est l’entreprise à mission ainsi que sur notre parcours, de la définition de notre raison d’être jusqu’à l’obtention de la qualité d’entreprise à mission. Bonne lecture.


Qu’est-ce qu’une entreprise à mission ?


Avant toute chose, rappelons rapidement ce qu’est une entreprise à mission. Face aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques, la loi PACTE votée en 2019 incite les entreprises à devenir des acteurs clés du développement durable. La loi introduit la qualité d’entreprise à mission qui permet aux entreprises qui le souhaitent de se doter d’une raison d’être en conciliant la recherche de performance économique avec la contribution au bien commun, que l’on pourrait appeler la recherche de performance sociétale et environnementale.

Les entreprises doivent respecter 5 conditions pour devenir entreprise à mission :

  • inscrire une raison d’être dans ses statuts ;

  • se doter d’objectifs sociaux et/ou environnementaux que la société se donne pour mission de poursuivre ;

  • définir des modalités de suivi de la mission ;

  • se faire évaluer par un Organisme Tiers Indépendant (OTI) sur une périodicité allant de 18 à 24 mois selon la taille de l'entreprise ;

  • réaliser une déclaration auprès du greffe pour publicité.


Il est important de noter que lors de l’évaluation, si l’OTI considère que l’entreprise n’a pas respecté ses engagements envers sa mission, ce dernier rend ses conclusions dans son audit, public, et un tiers peut intenter une action contre l'entreprise pour lui faire retirer la mention d'entreprise à mission de tous les actes et documents émanant de l’entreprise.


Pourquoi devenir une entreprise à mission ?


Faire le choix de devenir entreprise à mission c’est décider d’affirmer la mise en place d’une démarche sincère, de renforcer l’engagement de l’entreprise envers les enjeux sociétaux et environnementaux. En effet, cette démarche limite les possibilités d’écoblanchiment (= Greenwashing) et donc d’engagements pris à la légère et ne servant qu’un but marketing. Au contraire la prise de qualité d’entreprise à mission permet de faire face aux enjeux actuels et à la demande croissante des clients en matière de prise de conscience RSE de manière beaucoup plus transparente. De même, la raison d’être étant inscrite dans les statuts de l’entreprise, la prise de qualité d’entreprise à mission permet de fédérer actionnaires et collaborateurs autour d’un projet commun, garantissant un engagement global de l’entreprise.


Devenir entreprise à mission est donc une opportunité de donner du sens au travail de chacun, aux actions quotidiennes de l’entreprise, pour atteindre un but commun. C’est l’occasion de collaborer autrement avec ses partenaires autour de la mission, de mettre en place des moyens pour la réaliser et de communiquer sur ces éléments. C’est également la possibilité pour l’entreprise d’améliorer ses performances économiques en innovant en pensant différemment son mode de production et en augmentant l'adhésion des collaborateurs au projet global de l'entreprise. Enfin, en ancrant l’entreprise dans des valeurs et un cadre contraignant, le dirigeant se protège partiellement des rachats hostiles ou pouvant dénaturer l’entreprise.


Du côté de Qresqo c’est avant tout la volonté de donner un sens plus profond à notre travail et de garantir la création d’un cadre de travail vertueux et respectueux qui nous a déterminé à devenir entreprise à mission. Nous voulions afficher sans détour nos valeurs, que nos clients sachent pourquoi ils nous choisissent et en quoi cela les engage. Car devenir entreprise à mission ne se fait pas à sens unique, après avoir convaincu ses collaborateurs il faut emmener ses partenaires et clients dans l’aventure, les faire adhérer et participer à son projet, car une entreprise ne se limite pas à ses collaborateurs mais se définit aussi par son environnement et l’écosystème d’acteurs qui gravitent autour d’elles et interagissent avec elle.


Quelles étapes avons-nous suivi pour devenir entreprise à mission ?


Nous avons suivi cinq étapes pour devenir entreprise à mission :

  1. définir notre raison d’être ;

  2. formaliser notre mission ;

  3. définir notre plan d’actions ;

  4. mobiliser les équipes ;

  5. évaluer nos résultats.

Définir sa raison d’être c’est définir l’ambition profonde de l’entreprise. Il est impératif que la raison d’être soit élaborée en concertation avec les parties prenantes de l’entreprise, être le fruit d’une réflexion approfondie et globale au sein de l’entreprise. Cela permet de définir la raison d’être la plus approprié et représentative de l’état d’esprit de l’entreprise et surtout de faire adhérer un maximum de monde à ce nouveau projet.


Comme nous vous l’avions expliqué dans l’article de la semaine dernière, nous avons défini comme raison d’être « promouvoir le travail comme facteur de développement humain". Je vous invite à lire ou relire cet article (lien) si vous souhaitez comprendre plus en détails les actions que nous avons menées pour aboutir à cette raison d’être.


Formaliser sa mission c’est traduire sa raison d’être en mission, associée à des objectifs. Pour formaliser notre mission nous avons avant tout cherché à traduire de manière claire et pragmatique notre raison d’être, et ainsi définir des objectifs tangibles et donc réalisables.


Nous avons ainsi abouti à la mission suivante : « L'entreprise a par nature une influence directe sur l'humanité, l'environnement et les sociétés. Conscientes de leurs responsabilités, nombre d'entre elles ont initié ou souhaitent initier des transformations profondes permettant d'allier pérennité de la structure, respect des enjeux sociétaux et environnementaux et profit. Nous nous donnons pour mission de promouvoir cet état d'esprit et d’accompagner le plus grand nombre de ces structures dans leurs démarches. Nous souhaitons ainsi faire de l'entreprise un lieu où la dignité de chaque partie prenante sera respectée et au sein duquel chacun pourra se développer en tant qu'individu. »


Nous avons choisi comme indicateurs de suivi / objectifs les critères suivants :

  • Promouvoir la qualité d'entreprise à mission ;

  • Promouvoir la formation interne en s’assurant que chaque collaborateur passe au moins 10% de son temps de travail en formation par an ;

  • Permettre aux collaborateurs de réaliser des projets personnels

  • Partager avec le monde nos études et recherches ;

  • Garantir à nos clients une transparence totale sur nos interventions et nos délais.


Pour définir son plan d’actions il faut avant tout se concerter pour définir les objectifs prioritaires et déterminer les actions à mettre en place pour servir la réalisation de la mission. Il faut ensuite établir une feuille de route synthétisant le plan d’action et facilitant le pilotage de la démarche.


Etant encore en phase de détermination, nous n'avons pas encore de plan d'actions précis mais initions de nombreuses initiatives tests. Nous prendrons par la suite un temps de recul afin de déterminer celles que nous pérenniserons et celles que nous laisserons de côté pour un moment plus propice. Nous sommes plutôt dans l'action que dans la réflexion ! Done is better than perfect


Mobiliser ses équipes est un élément central de la démarche. Si les équipes n’adhèrent pas au projet ou n’en voit pas la pertinence alors les changements ne pourront voir le jour durablement. La difficulté à mobiliser varie selon les entreprises, d’où l’importance d’inclure les collaborateurs au tout début du processus de réflexion.


Au sein de Qresqo cette mobilisation a été rendue facile par la taille de notre entreprise et par le fait que nous avons tout de suite été inclue par Pierre-Jean dans le processus de réflexion. Il nous a très tôt parlé de l’entreprise à mission et de son attrait pour ce modèle, nous poussant à nous renseigner sur le sujet, à prendre le temps de comprendre et de nous faire un avis sur ce modèle afin de débattre de sa pertinence et de son intérêt à nos yeux. Ainsi nous nous sommes tous sentis concerné par le projet dès l’initiation de la démarche et ce jusqu’à l’obtention de la qualité. Et nous continuons chaque jour à faire avancer notre mission qui s’est incorporée à notre travail quotidien. Cette intégration de la mission dans notre quotidien a d’ailleurs été facilité par la pertinence de notre raison d’être et de notre mission par rapport à nos valeurs et notre activité. Nous n’avons pas essayé d’attaquer tous les sujets ou de résoudre tous les maux du monde (bien que l’envie et peut-être la fougue liée à notre jeunesse nous en ait donné l’envie). Nous avons su déterminer une mission en phase avec notre entreprise et notre métier, avec des objectifs ambitieux mais réalisables. Et c’est selon nous l’alchimie à trouver pour que la mission soit une réussite. Peu importe le temps de réflexion qui est pris il faut avant tout s’assurer que ce ne sera pas un coup dans l’eau mais qu’à l’inverse la démarche va initier de vrais changements de fond au sein de l’entreprise.


Afin d’évaluer ses résultats il est impératif de mettre en place un outil de suivi des actions à même de mesurer l’écart entre ce qui a été réalisé et ce qui était prévu. Ainsi l’entreprise est à même d’identifier les points sur lesquels elle est en phase avec ses objectifs et peut continuer les efforts entrepris, et les points sur lesquels elle doit concentrer son attention voir changer de stratégie pour permettre une meilleure réalisation de la mission. C’est une logique d’amélioration constante, l’idée n’est pas d’être parfait dès le départ mais de s’améliorer au fur et à mesure. De progresser au fil du temps et de se rapprocher de ses objectifs puis d’en fixer de plus ambitieux lorsqu’ils sont atteints.


Nous n'avons pour l'instant pas formalisé d'outil de suivi mais comme dans 90% des cas, il est à prévoir que nous aurons un bon vieil Excel pour nous accompagner dans notre suivi. Assez soucieux de la forme, notre rapport de mission sera visuel et pragmatique, comme ce que peut faire Faguo, synthétique mais instructif.



Voilà donc un aperçu de notre parcours pour devenir entreprise à mission. Si vous ne deviez retenir qu’une chose, qu'un seul message de cet article ce serait de réaliser votre démarche pour devenir entreprise à mission de manière collective et honnête. Ne tentez pas d'orienter vos choix pour simplement correspondre aux dernières tendances du marché ou de réaliser cette démarche dans un but purement marketing. Il est impératif que la raison d’être et la mission choisies soient fidèles à votre entreprise et ses valeurs. C’est la clé pour recueillir les bénéfices que peut vous apporter la prise de qualité d’entreprise à mission. C’est aussi l’essence même de cette démarche qui se veut transparente et plus libre que d’autres labels en permettant à chaque entreprise de choisir son combat en fonction de ses valeurs.