• Charles Bourrat

Pourquoi avoir choisi cette raison d'être ?

Comme nous l'avons expliqué dans notre premier article, la création de Qresqo est le fruit d'une longue réflexion et d'un rejet d'un modèle d'entreprise épuisant ses collaborateurs à la tâche. À l'inverse nous souhaitions construire une entreprise efficiente, compétitive dans un environnement ultra-concurrentiel tout en réussissant à rester en phase avec nos valeurs et à construire une vie personnelle tout aussi riche que notre vie professionnelle.


Et au delà de l'aspect purement philosophique de ce modèle, nous étions persuadés qu'une entreprise valorisant ses employés, les accompagnant dans leur développement, est une entreprise qui gagne en productivité et limite son turnover et les externalités négatives causées par celui-ci.


C'est donc assez naturellement que lorsque les concepts de raison d'être et d'entreprise à mission ont commencé à se préciser avec la présentation du projet de loi PACTE à l'Assemblée Nationale, nous nous sommes tout de suite intéressé à ces notions et à réfléchir à la manière de formuler notre raison d'être. Nous présentons dans cet article notre cheminement, en espérant qu'il vous permettra de mieux comprendre les valeurs qui nous animent au quotidien et vous poussera peut-être à initier votre propre réflexion au sein de votre structure. Bonne lecture.


Tout d'abord, qu'est-ce qu'une raison d'être ?


Le vote de la loi PACTE en mai 2019 marque un tournant dans la définition de ce qu'est une entreprise et du rôle qu'elle est sensée occuper au sein de notre société. Avant la loi PACTE les sociétés étaient constituées dans l’intérêt commun des associés c’est-à-dire dans le but de partager des bénéfices. Aujourd'hui, l'entreprise doit de plus être gérée en prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux de son activité.


Le texte inscrit dans l'article 1833 du Code Civil et modifié dans le cadre de la loi PACTE et lui est rajouté après la mention : “Toute société doit avoir un intérêt licite et être constituée dans l'intérêt commun des associés.” une deuxième mention : “La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité.


La raison d'être désigne la manière dont une entreprise entend jouer son rôle au sein de la société, la façon dont elle souhaite influer sur son environnement au-delà de sa simple activité économique. Dans le cadre du rapport Notat-Senard, mandaté par le gouvernement français, Nicole Notat et Jean-Dominique Senard proposent la définition suivante de la raison d'être d'une entreprise : "La raison d'être permet de joindre le passé au présent ; c'est l'ADN de l'entreprise. Elle n'a pas de signification économique, mais relève plutôt de la vision et du sens"


À la différence de la raison sociale, la raison d'être d'une entreprise est optionnelle. Adopter une raison d'être revêt cependant un double intérêt. Cela permet d'aligner son entreprise avec ses valeurs et ainsi donner un sens plus tangible à ses actions quotidiennes, autrement que par la simple recherche du profit financier. Mais adopter une raison d'être constitue également un formidable outil stratégique. Adopter une raison d'être c'est en effet un très bon moyen, sinon le meilleur, pour relancer une dynamique au sein d'une entreprise, en définissant une stratégie autour d'un nouvel objectif. Cela permet par ailleurs d'attirer et de fidéliser naturellement de nouveaux collaborateurs et de nouveaux clients et de se démarquer de la concurrence grâce à des engagements forts et concrets.


"La raison d'être permet de joindre le passé au présent ; c'est l'ADN de l'entreprise. Elle n'a pas de signification économique, mais relève plutôt de la vision et du sens"

Comment avons-nous défini notre raison d'être ?


Certaines raisons d’être donnent un sens réel à l’action d’une société, certaines ne sont que des simples slogans. Nous voulions à tout prix éviter de tomber dans le piège de la raison d'être générique tenant plus du greenwashing que de la conviction profonde. Notre objectif était de proposer une raison d'être présentant l'ambition profonde des membres de notre équipe en matière d'impact sur l'environnement et la société.


Nous avons donc commencé par nous interroger sur nos différentes motivations individuelles afin d'identifier les éléments nous rassemblant, nous ayant donné envie de travailler ensemble et de nous lancer dans le projet Qresqo. De même, nous avons cherché à identifier les éléments que nous souhaitions défendre et mettre en avant au sein de notre entreprise. Voici la liste des questions auxquels nous nous sommes efforcés de répondre afin de délimiter le périmètre de notre raison d'être :

  • Quels sont les éléments nous ayant donné envie de travailler ensemble ?

  • Que souhaitons-nous apporter à nos clients ?

  • Quels sont les points sur lesquels nous serons intransigeants ?

  • Que ne voulons-nous pas faire ?

En répondant à ces questions de nombreux éléments sont apparus, pointant tous dans la même direction. En effet il est très rapidement ressorti que nous avions en point commun majeur un amour profond de l'humain. Nous étions tous résolument tournés vers les autres, désireux de construire un environnement de travail garantissant le respect de tous. Nous avions également une volonté commune de valoriser les qualités et centres d'intérêt de chacun. Nous voulions en terminer avec les environnements de travail nocifs, dans lesquels l'équilibre entre vie privée et vie professionnelles est complètement rompu et dans le lequel la relation avec les clients est perpétuellement tendue. Nous souhaitions à l'inverse mettre notre savoir et nos qualités au service du plus grand nombre en rendant notre conseil le plus accessible possible et avoir un impact positif et tangible sur nos clients. Nous voulions promouvoir les nouvelles formes d'organisation et faire du travail un facteur de développement personnel et d'épanouissement et non une corvée avilissante.


À la lumière de ses éléments nous nous sommes laissés un peu de temps pour que chacun puisse proposer sa formulation de raison d'être. Après une mise en commun riche et des échanges nourris pour proposer la phrase la plus pertinente et représentative de notre ambition et de nos valeurs nous avons arrêté notre raison d'être : "Promouvoir le travail comme facteur de développement humain"


En effet selon nous, l'entreprise a par nature une influence directe sur l'humanité, l'environnement et les sociétés. Consciente de leur responsabilité, nombre d'entre elles ont initié ou souhaitent initier des transformations profondes permettant d'allier pérennité de la structure, respect des enjeux sociétaux et environnementaux et profit.


C'est ainsi que nous nous donnons pour mission de promouvoir cet état d'esprit et d’accompagner le plus grand nombre de ces structures dans leurs démarches. Nous souhaitons ainsi faire de l'entreprise un lieu où la dignité de chaque partie prenante sera respectée et au sein duquel chacun pourra se développer en tant qu'individu.


Notre raison d'être : "Promouvoir le travail comme facteur de développement humain"




Et ensuite ?


Définir une raison d'être n'était évidemment pas une finalité à nos yeux. Nous souhaitions approfondir notre démarche et devenir entreprise à mission. Nous avons donc continué nos échanges afin de définir notre mission ainsi que nos objectifs et désigner notre responsable de mission. Nous sommes ainsi devenus entreprise à mission et avons poursuivi notre engagement en intégrant la communauté des entreprises à mission afin de participer aux travaux et échanges autour de ces enjeux brûlants. Nous vous expliquerons plus en détail dans un prochain article comment nous sommes devenus entreprise à mission et vous présenterons nos conseils pour mener au mieux cette transformation au sein de l'entreprise.