• Charles Bourrat

Pourquoi Pas moi, l'entreprise qui invite à écouter sa petite voix

Charlotte Desrosiers Natral, fondatrice de Pourquoi pas moi nous a accordé un riche moment d'échange pour nous raconter l'origine de cette entreprise, les motivations qui l'ont poussée à créer une chaîne de podcasts et nous présenter sa vision de l'entreprise à mission.



Comment résumer Pourquoi pas moi ?

"Pourquoi pas moi c'est l'invitation à écouter sa petite voix". Voilà une bien jolie manière de décrire cette entreprise. Cette phrase décrit parfaitement le projet porté par Charlotte Desrosiers Natral à travers son entreprise. En effet, derrière cette phrase en apparence anodine se cache avant tout le résultat d'un parcours de vie. Comme nous le dit Charlotte, Pourquoi pas moi est issue d'une volonté d'aider les personnes qui pourraient être sur le chemin du burnout, leur donner les clés pour leur éviter d'en arriver là.


Comme nous venons de le dire, cette volonté est le résultat d'un parcours de vie. Charlotte a elle-même connu un burnout et décidé de suivre sa petite voix suite à cela, changeant au passage radicalement de vie. De Directrice marketing dans des start-up vivant à Paris elle développe aujourd'hui Pourquoi pas moi en profitant du soleil phocéen. Quel meilleur exemple pour toutes les personnes qu'elle souhaite aider finalement ?



Pourquoi être devenue entreprise à mission ?

La volonté de devenir entreprise à mission est évidente, tant cela est lié à la raison même de la création de Pourquoi pas moi. Pour Charlotte, l'entreprise à mission est l'opportunité d'ajouter des profits à des objectifs et non l'inverse.


C'est en échangeant avec Hortense Harang, co-fondatrice de Fleurs d'ici, que Charlotte a découvert l'existence de cette qualité d'entreprise à mission, et elle a tout de suite su que c'était le modèle qu'elle souhaitait pour son entreprise. Cette qualité lui permet de réellement placer ses engagements au cœur du développement de son entreprise. Ils sont au nombre de quatre :

  • informer sur le burnout et la reconversion professionnelle ;

  • aider les personnes à savoir qui elles sont vraiment ;

  • inspirer et donner du courage via les différents témoignages recueillis ;

  • donner les clés pour permettre aux personnes de passer à l'action.

En informant sur le burnout et la reconversion professionnelle Charlotte veut libérer la parole sur le sujet et démocratiser la problématique du burnout en en présentant les symptômes et signaux. Sa volonté est de prévenir les personnes et de les pousser à arrêter le plus tôt possible lorsque les signaux apparaissent afin de se protéger au mieux et ne pas attendre que le mal-être soit trop profond avant de tirer la sonnette d’alarme. L’objectif de normaliser la question de reconversion professionnelle vient en complément de cette libération de la parole autour de la question de burnout. L’idée est ici de faire accepter que certaines personnes ne sont pas à la bonne place, ne sont pas dans l’environnement dans lequel elles pourraient s’épanouir, et que ce n’est pas grave.


En informant au mieux sur les actions et implications d'un changement professionnel Charlotte entend aider les personnes qui ne se sentent pas épanoui dans leur travail à se poser les bonnes questions et prendre la meilleure décision pour elles-mêmes, certaines n’ayant pas forcément besoin de changer radicalement de profession mais plutôt de changer de manière d’exercer, et cela peut simplement passer par un changement d’entreprise pour aller vers un environnement qui correspond mieux à leurs valeurs ou encore ajouter des activités dans leur quotidien qui leur permettra de s’épanouir.

Aider les personnes à apprendre à se connaître et se respecter est un objectif très important de Charlotte. Si la notion de respect de soi peut sembler évidente elle est au contraire loin d’être anodine. Charlotte cherche ici à sensibiliser un maximum de gens sur l’importance de définir le cadre de ce que l’on veut et surtout de ce que l’on ne veut pas, de poser ses limites et de ne pas accepter ce que l’on ne veut pas sous prétexte que cela se passe dans le cadre professionnel. Et justement, Charlotte croit profondément que l’on a besoin de savoir qui l’on est pour pouvoir définir et fixer ses limites.


Cette connaissance de soi passe par la connaissance de ses qualités, de ses zones d’ombre et de savoir reconnaître ses talents. Cela permet de mieux se positionner et ainsi trouver sa place et comprendre ce pour quoi l’on est fait. Charlotte parle ainsi d’une « mission de vie » de chaque individu, chacun ayant selon elle quelque chose à apporter dans le monde. De surcroit, une notion est revenue souvent au cours des échanges qu’elle a pu avoir avec les personnes qu’elle a interviewé, c’est le sentiment « d’alignement des planètes » survenu, peut-être même provoqué, après le travail fait par chacune de ces personnes pour se connaître. Ce sentiment venant confirmer la décision de chacune de se lancer dans leur nouvelle activité.


Au-delà d’aider chacun à comprendre s’il est à la bonne place en fournissant de l’information sur le burnout et la connaissance de soi, Charlotte cherche aussi à inspirer un maximum de personnes ne se sentant pas à leur place et de leur donner le courage de se lancer sur leur « bon » chemin. C’est pour cela que Charlotte interview des personnes venant d’univers variés afin de toucher un maximum de personnes, de couvrir le plus vaste éventail de situations et de peurs ou freins pouvant exister (comme notamment la peur de l’échec, du manque d’argent, de la reconnaissance professionnelle ou encore sociale). Charlotte espère ainsi faire réaliser au plus de personnes possibles que même si les parcours peuvent différer, de nombreuses similitudes existent dans le chemin de la réalisation de soi.


Enfin, Charlotte souhaite également donner les clés pour permettre à chacun de passer à l’action et les guider au mieux. Selon Charlotte la vie est trop courte pour que nous ne soyons pas heureux et épanouis. Le stress et le mal-être sont de plus en plus normalisés alors que cela ne devrait pas être le cas, Charlotte nous rappelant que 3 semaines de stress constant suffisent pour tendre vers le burnout. Les clés de développement personnel que donnent Charlotte doivent ainsi permettre d’apprendre à écouter son corps et les signaux qu’il nous envoie. Un exemple tout à fait personnel de cela lui est arrivé récemment. Elle est en train d’écrire un livre. Or, lorsque l’occasion s’est présentée, son mari a eu plutôt tendance à l’en dissuader. Écoutant son corps, Charlotte a finalement décidé de se lancer dans la rédaction du livre, expérience dont elle est très heureuse et fière. Plus tard, son mari lui a avoué avoir réalisé qu’il avait cherché à l’en dissuader par peur pour elle, car il ne s’en serait pas senti capable et ne voulait pas qu’elle échoue. Cette expérience démontre que les réponses à nos questions se trouvent en nous, et souligne l’importance de s’écouter.



Comment êtes-vous devenue entreprise à mission ?

Charlotte a trouvé la majorité des renseignements concernant la qualité d’entreprise à mission sur internet. Elle regrette simplement de ne pas avoir trouvé de témoignage de personne ayant créé une entreprise à mission, mais seulement des exemples de transformation d’entreprises vers la qualité d’entreprise à mission, et ce essentiellement pour des grands groupes.


Charlotte a ensuite été accompagnée par le cabinet d’expertise-comptable Pyxis audit, auquel elle a dû expliquer le principe de l’entreprise à mission, mais qui l’a ensuite challengé notamment sur ses engagements pour voir si chacun d’eux était mesurable afin d’éviter le simple affichage. Le cabinet a ensuite géré tout l’aspect administratif, notamment les démarches auprès du greffe, qui doivent toujours se faire physiquement, tant le sujet est récent. Et petit clin d’œil du destin, comme signe de l’alignement des planètes au-dessus de la tête de Charlotte, l’entreprise a été officiellement créée un vendredi 13 !


L’obtention de la qualité d’entreprise à mission a d’ailleurs fait de Pourquoi pas moi la première entreprise à mission de Marseille, lui offrant au passage un article dans La Provence et un mot personnel de félicitations de la part du Président de la région, rien que ça !


Apprendre à écouter son corps et se respecter est primordiale. Pendant longtemps je ne me respectais pas en acceptant des choses que je ne voulais pas faire, que mon corps ne voulait pas faire, et un jour mon corps a dit stop. Après ce burnout j'ai compris que je devais me mettre à écouter ma petite voix

Quelles sont vos ambitions pour l'avenir et vos futurs projets ?

Concernant le futur des entreprises à mission, Charlotte croit profondément que les entreprises à mission sont amenées à travailler les unes avec les autres, voire de le faire de manière exclusive à terme, choisissant de n’avoir comme partenaire que des entreprises partageant des valeurs communes et ayant décidé d’agir pour la société et / ou l’environnement.


Du côté de l’avenir de Pourquoi pas moi Charlotte a de nombreux projets ! En avril sort son livre sur la question de la reconversion professionnelle, incitation à se poser les bonnes questions pour déterminer si la reconversion professionnelle est la solution qui convient, et si tel est le cas la deuxième partie du livre se consacre au processus à suivre pour se reconvertir.


Charlotte compte ensuite poursuivre les podcasts, au rythme d’un par semaine, en alternant sur trois formats : succès, qui présente les histoires de personnes qui ont écouté leur petite voix et qui ne le regrettent pas ; en chemin, qui suit tous les 3 mois des personnes qui sont en train de changer de vie ; et les coulisses, podcast dans lequel elle raconte sa propre expérience. L’objectif de développement est de réussir à faire sponsoriser le podcast, mais par une entreprise à mission idéalement.


Charlotte développe aussi un programme de coaching et d’auto-coaching en ligne pour découvrir qui l’on est, chaque thématique du programme étant appuyée par des études afin de convaincre les plus cartésiens des intéressés.


Enfin, Charlotte a aussi lancé une boutique en ligne Pourquoi pas moi, comportant notamment un cahier pour aider les enfants à se connaitre.

Charlotte le dit elle-même, elle est ouverte à tout type de projets, tant qu'ils sont en ligne avec ses valeurs et que sa petite voix intérieure lui dit d'y aller.


C’est finalement un monde des possibles qui s’ouvre pour Charlotte et Pourquoi pas moi, dans lequel il faudra réussir à définir où jeter ses forces. Peu importe le chemin choisi, gageons que Charlotte saura s’écouter et prendre les meilleures décisions pour continuer à développer cette entreprise bienveillante, c’est en tout cas tout ce que l'on peut lui souhaiter !


Lien vers le site de Pourquoi pas moi : http://pourquoipasmoi.co/

©2021 by Qresqo

Qresqo, SASU au capital social de 100 euros, immatriculé au RCS de Paris sous le numéro 853 678 407, domiciliée au 19, rue de Naples 75008 Paris

Directeur de la publication : Pierre-Jean Heissat Site édité à partir de la plateforme Wix Mail de contact : information@qresqo.fr